Bienvenue

جن Djinn - Arabians

Bienvenue

جن Djinn - Arabians

Bienvenue

جن Djinn - Arabians

histoire

Histoire et légendes du cheval arabe

Histoire et légendes

La légende selon laquelle les Arabes pur-sang auraient eu pour ancêtres les cinq juments préférées du Prophète ne repose sur aucun élément historique.

En revanche, il est certain que, par son extraordinaire prescience et par son expérience de l’élevage qu’il a défini et clairement exposé dans le Coran, Mahomet a joué un rôle capital dans l’évolution et l’amélioration de la race arabe.

Si l’origine du cheval Arabe reste toujours incertaine, des peintures et gravures anciennes, dont certaines remontent à l’époque pharaonique, montraient des chevaux très racés, aux jambes interminables.

C’est dans le désert, dur et hostile, habitués aux privations, à la disette, beaucoup plus rarement à l’abondance, aux longues et rapides courses, aux violentes mêlées des combats, que ces chevaux ont évolué dans une lutte acharnée pour leur survie.

Lorsque Dieu voulu créer les chevaux….

Lorsque Dieu voulu créer les chevaux, Il a dit au vent du Sud :
« je vais créer de toi une créature en qui je placerai la puissance de mes amis, l’avilissement de mes ennemis, le rempart des gens qui m’obéissent. »

«  Crée ! » dit le vent.

Dieu prit alors de ce vent une poignée et créa un cheval auquel il dit :
« Je te nomme et te crée Arab,
Je lie le bien aux crins de ton toupet ;
Le butin sera pris grâce à ton dos.
La puissance est avec toi où que tu sois.
Je te préfère à toutes bêtes de somme, dont je te fais le Seigneur.
Je te rends sympathique à ton maître.
Je te fais capable de voler sans ailes ;
Tu es destiné à la poursuite et à la fuite.
J’imposerai à ton dos des hommes qui me glorifieront,
Et proclameront ma grandeur et mon unité.
Et lorsqu’ils me glorifieront tu me glorifieras aussi ;
Et lorsqu’ils proclameront ma grandeur, tu la proclameras aussi;
Et lorsqu’ils attesteront mon unité, tu l’attesteras aussi ».
/blockquote>

Abou Bekr Ibn Bedr
Texte traduit en 1852, par M. Perron, d’un Traité complet d’hippologie et d’hippiatrie arabes,  « Le Naceri », vol. I, écrit au XVe siècle<

Recherche
EnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish